Privilege Organisation | Roch Hachana 2017, 2018 et 2019 | Privilège Organisation
2482
page-template-default,page,page-id-2482,page-child,parent-pageid-2491,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive

Roch Hachana

Roch Hachana
Début Fin
jeudi 21 septembre 2017 7 vendredi 22 septembre 2017
lundi 10 septembre 2018 mardi 11 septembre 2018
lundi 30 septembre 2019 mardi 1er octobre 2019

La religion est le ciment qui lie l’homme à Dieu, qui l’unit à Lui. Cette communion est encore plus présente pendant les fêtes religieuses. S’il existe une multitude de fêtes religieuses en général, il sera ici question d’une fête juive en particulier, en l’occurrence de Roch Hachana. Partons ensemble à la découverte de cette fête.

Origine de Roch Hachana

Signifiant « Tête de l’année », Roch Hachana est la fête représentant le nouvel an juif. Elle célèbre en réalité la création du monde par Dieu. A cette occasion, les fidèles juifs sont amenés, pendant les 2 jours que durent les célébrations, à faire le bilan de leurs actions passées et de leur vie tout entière, et à prendre de bonnes résolutions pour les mois à venir.

Il est également à noter que Roch Hachana annonce les 10 jours du Yom Kippour pendant lesquels la repentance et la pénitence sont au cœur de la vie de tout juif.

chofar

Les traditions et les célébrations associées à Roch Hachana

Les célébrations liées à Roch Hachana peuvent s’analyser en 3 principaux mouvements.

D’abord, il convient d’évoquer le repas. Comme pour toute fête, l’idée de gaité et de joie est omniprésente, et à cette occasion les repas en famille sont privilégiés. La tradition veut qu’au cours du repas, on mange une pomme trempée préalablement dans du miel, appelant ainsi sur soi et ses proches les faveurs d’une année douce. En outre, les fruits sont très prisés lors du repas de Roch Hachana.

Ensuite vient l’obligation d’écouter le son du chofar. Cet instrument en corne de bélier rappelle le sacrifice d’Abraham qui était prêt à offrir son unique fils à Dieu. Le chofar est utilisé par un ancien qui porte le titre de Baal Tekya. Le son qu’il émet est un appel au repentir, au pardon et à la prise de bonnes résolutions. Par la suite, les fidèles se rendent à la prière, vêtus de blanc, couleur de sainteté.

Enfin, pour se purifier de tous leurs péchés, les juifs se rendent au bord d’un cours d’eau et y lisent quelques versets : c’est la tradition du Tachlickh.