Privilege Organisation | Tisha Beav 2017, 2018 et 2019 | Privilège Organisation
2479
page-template-default,page,page-id-2479,page-child,parent-pageid-2491,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive

Tisha Beav

Dates de Tisha Beav
DébutFin
mardi 1er août 2017mercredi 2 août 2017
dimanche 22 juillet 2018lundi 23 juillet 2018
dimanche 11 août 2019lundi 12 août 2019

Origine de Tisha Beav

La Tisha Beav ou Tish’ah b’Av est le jour principal de jeûne et d’abstinence du judaïsme d’origine rabbinique. Son nom fait référence au neuvième jour (Tisha) du mois juif d’av. La Tishá Beav est un jour de douleur, de jeûne et de prières. Ce jour commémore la destruction du Premier Temple de Jérusalem (Bet Hamikdash Harishón) par les Babyloniens en 586 av. J.-C. et celle du Deuxième Temple (Bet Hamikdash Hashení) perpétrée par les Romains en l’an 70 de notre ère.

D’autres faits historiques ont eu lieu le jour de la Tishá Beav. Ce même jour rappelle que la génération du désert, sortie de l’esclavage en Égypte par Moshe, n’a pas pu entrer sur la Terre promise ; il rappelle aussi la chute de Betar en 135 et l’expulsion des Juifs de l’Espagne en 1492. Cependant, la commémoration se focalise principalement sur la destruction de Jérusalem et de son Sanctuaire, puisqu’elle a marqué la fin d’une vie indépendante du Peuple juif sur sa terre. Beaucoup de combattants sont tombés au cours des batailles et les autres ont été faits prisonniers. C’est ainsi que débutèrent l’exil et la dispersion du peuple juif.

mur des lamentations

Les règles à observer lors de la Tisha Beav

Le jeûne de Tishá Beav commence depuis le coucher du soleil de la veille. Pour indiquer le commencement du jeûne, les juifs font le « Seudat Mafséket » (le repas de séparation ou d’interruption). Cette nourriture doit être pauvre. En signe de deuil et de recueillement, il est défendu de manger de la viande ou de boire un vin, de se laver, de porter des chaussures en cuir, d’avoir des relations conjugales et d’étudier la Torah (à l’exception du Meguilat Ejá et du Livre de Job).

A la différence des autres jeûnes, les femmes enceintes ou celles qui allaitent doivent jeûner, à l’exception des personnes pour lesquelles cela pourrait représenter un risque de santé. Quant à l’interdiction de se laver tant avec une eau chaude que froide, elle est atténuée uniquement lorsqu’il s’agit d’un bain de nécessité. Il est interdit de faire usage dans ce cas de parfums ou de savons aromatisés.